L’assurance obsèques attire de plus en plus de Français chaque année. Effectivement, les avantages qui en découlent ne sont pas moindres. Néanmoins, pour faire le bon choix, il convient de comparer les offres. Dans cet article, nous allons vous éclairer un peu sur le sujet : l’âge approprié pour souscrire une assurance, le mode de paiement…

Comment souscrire une assurance obsèques ?

Le contrat obsèques est un contrat prévoyance qui a pour objectif de financer les obsèques du souscripteur à sa mort. Le capital sera versé aux bénéficiaires ou à une société de pompes funèbres selon les volontés du défunt. On peut trouver deux principales catégories d’assurance obsèques :
· Le contrat en capital : pour financer les obsèques
· Et le contrat en prestations : pour financer et organiser les obsèques
Cependant, il est bon à savoir que l’assuré a le droit de modifier les clauses du contrat sur l’organisation de ses funérailles : le lieu d’enterrement, le mode de sépulture, la nature, etc.

Quand doit-on souscrire un contrat obsèques ?

Que vous optiez pour un contrat en capital ou non, sachez que le montant de la cotisation varie en grande partie de votre âge et du capital à atteindre. Si l’âge se rapproche des statistiques de décès, les versements mensuels seront plus élevés. Toutefois, pour éviter de payer une grosse somme, il serait préférable de souscrire l’assurance avant la retraite, tant que vous êtes encore en période d’activité. L’idéal serait de commencer à partir de la cinquantaine. Ainsi, les mensualités seront moins importantes. Quoi qu’il en soit, sachez que l’âge limite est de 80 ans.
Vous êtes décidé ? Il faudrait maintenant trouver un prestataire. Vous pouvez choisir entre une compagnie d’assurance, un service funéraire, une bancassurance, un courtier ou même un assureur indépendant.

Les différentes catégories de paiement

À l’évidence, l’âge est un facteur décisif pour déterminer le montant à payer. En tout cas, pour réunir le capital nécessaire, vous pouvez opter pour :
· Le versement unique : vous effectuez un seul dépôt pour profiter du service
· La prime viagère : qui se caractérise par une cotisation mensuelle, trimestrielle ou annuelle jusqu’à ce que le souscripteur meure
· La prime temporaire : vous payez des cotisations annuelles, trimestrielles ou mensuelles pendant une durée déterminée
Le plus grand inconvénient de la prime viagère en matière de contrat en capital est que si vous mourez tard, vous risquez de payer plus que le capital nécessaire, alors que votre famille ne pourra pas récupérer le reliquat. Néanmoins, elle est intéressante si vous souscrivez un contrat prévoyance tard.