Au moment de votre mort, les membres de votre famille devront à la fois régler les aspects financiers, organiser les obsèques et préparer les formalités administratives nécessaires. C’est pourquoi il est très important de souscrire une assurance. Mais laquelle choisir : une assurance obsèques ou une assurance décès ?

Qu’est-ce qu’un contrat obsèques ?

Le contrat obsèques est également appelé convention obsèques et assurance obsèques. C’est un contrat de prévoyance qui permet de financer ses obsèques dès son vivant. On distingue principalement deux types de contrat, à savoir :
· Le contrat en prestations : qui est généralement souscrit auprès d’une société de pompes funèbres. La totalité du capital sera utilisée pour organiser les funérailles du souscripteur. Les proches n’auront pas leur mot à dire, car tout se déroulera selon la volonté du défunt
· Le contrat en capital : l’épargne sera allouée à un ou plusieurs bénéficiaires en vue de l’organisation des funérailles
Le souscripteur a le choix entre payer une prime unique, une prime viagère ou une prime temporaire. De même, il peut changer le bénéficiaire à tout moment et modifier l’organisation de ses funérailles. Cependant, les sommes doivent être utilisées pour financer les obsèques, comme le défunt l’a prévu !

L’assurance décès, c’est quoi au juste ?

On confond généralement convention obsèques et assurance décès. Pour cette dernière, il s’agit d’un versement de capital ou d’une rente à la suite du décès du souscripteur à un ou plusieurs bénéficiaires. Les assureurs peuvent proposer divers types d’assurance décès :
· Le versement d’un capital décès en cas d’invalidité
· La rente éducation pour assurer les études des enfants quand l’un des parents meurt
· La rente de conjoint survivant
· Le capital décès
· Et la garantie double effet
Quoi qu’il en soit, l’assurance décès permet également de financer les obsèques sur une durée déterminée (en général entre 10, 15 ou 20 ans).

Bon à savoir

1. Choisissez votre assurance en fonction de vos envies. Néanmoins, demandez plusieurs devis avant de signer un contrat.
2. Pour éviter de payer une cotisation trop importante, pensez à souscrire une assurance tôt, à partir de 50 ans.
3. L’âge limite d’une convention obsèques est de 80 ans
4. Attention ! Pour l’assurance décès, si la durée convenue est dépassée, la somme engagée sera perdue. Par exemple, dans le contrat, le souscripteur prévoit un délai de 10 ans. S’il meurt après 8 ans, sa famille recevra l’argent convenu. Mais s’il décède après 12 ans, le capital sera perdu !
5. Pour épargner une somme pour vos proches, le contrat d’assurance vie demeure la meilleure option, car les bénéficiaires percevront le montant prévu quand l’assuré décèdera, sans tenir compte du délai.